Tropezia Palace est un Casino Netent géré par un groupe de passionnés de jeux de casino en ligne français et propose une belle sélection de jeux de tous types. Tropezia se distingue des autres casinos Netent par son approche très personnelle avec les joueurs, par exemple, chaque membre du service support clientèle est présent sur le site Tropezia Palace (avec sa photo!). Tous les nouveaux joueurs peuvent profiter d’un joli bonus de bienvenue.

Des machines a sous, du blackjack, de la roulette, du poker, du keno, vous serez sûr de trouver votre bonheur si vous cherchez des jeux de qualité. Malheureusement, les modes de paiement sont limités.

Des mesures de de sécurité au top, les joueurs se sentent comme à la maison. Les jeux sont tous gérés par Betsoft, un développeur de plus en plus de jeux de casino en ligne de haute qualité. Tropezia Palace est autorisé à Curaçao et n’accepte pas les joueurs américains.

Lire la suite de

Etant pas mal bouqué en ce moment j’ai encore demandé à l’assos Fun&Zen de représenter le blog et pour cela je les en remercie ainsi que Nehta, dont vous trouverez le compte rendu ci-dessous.

Jeudi 23 mai, en ce mois où nous sommes censés faire ce qu’il nous plaît, nous voilà grelottants dans la rue en attendant devant « La Cartoucherie »… mais cela nous plaît, d’une certaine façon : c’est là que nous avons été invités pour assister à la présentation de The Last Of Us, le prochain titre de Naughty Dog très attendu sur PlayStation 3!

Sitôt dépouillés de nos maigres protections contre le froid, nous sommes accueillis par de jeunes femmes dont les vêtements souillés témoignent de la précarité de la survie en milieu hostile. De leurs pauvres possessions elles trouvent néanmoins, dans leur grande générosité, quelques poignées d’insectes frits à nous offrir : vers à soie, têtes de scarabée, sauterelles grillées, voilà un festin qu’il aurait été malvenu de refuser!

Le milieu a depuis longtemps perdu ses droits devant la Nature. Les plantes grimpantes et autres mauvaises herbes foisonnent entre les fenêtres ou encore la tuyauterie… et la cour détient dans ses tentacules végétales une bicyclette d’un autre temps. Parmi ce curieux mélange de construction humaine et d’invasion verte se trouvent quelques ateliers d’apprentissage aux rudiments de la survie : comment faire du feu, apprendre le tir à l’arc, discerner les éléments utiles du superflu parmi un choix d’objets, et bien sûr l’exemple de Joel et Ellie au travers des nombreuses bornes PS3 disséminées dans la superbe verrière, entre quelques brassées de branches et de feuilles.

Nous n’étions pas que des perdus à cette soirée puisque la présence de Christelle (gagnante de Koh Lanta 8) et celle de Denis Tribaudeau (expert en survie) ont aidé Christophe Balestra (co-président de Naughty Dog) à se démêler des lianes d’outre-atlantique pour nous faire la présentation du jeu de la célèbre équipe californienne.

Cette présentation nous a permis d’apprendre plusieurs informations, comme celle de la conception du jeu qui a commencé depuis la sortie d’Uncharted 2 et bien sûr des caractères propres des personnages de Joel et Ellie, la raison de tout ce joyeux maëlstrom sur Terre et les spécificités des humains infectés par la propagation du virus…. c’est qu’en 2033 nombre d’entre nous n’aurons plus beaucoup de neurones pour s’apparenter encore à un être intelligent! Si ça a déjà commencé relève d’un autre sujet sur lequel nous ne nous sommes pas étendus! Une démonstration jouée par Monsieur Balestra nous a permis d’admirer de la bonne baston à coup de morceaux de bois et de shotgun : vous voilà prévenus si vous le croisez online…

Merci à PlayStation France de nous avoir invités à cet événement et duquel nous nous sommes replongés dans le froid, mais avec un sac estampillé The Last Of Us et une lithographie numérotée en main!

Ne pouvant me rendre à la soirée de lancement d’Injustice, les dieux sont parmi nous, j’ai demandé de l’aide à l’association Fun&Zen qui m’a permit d’envoyé un reporter passionné par les jeux-vidéo. Dont vous trouverez le compte rendu ci-dessous, alors merci à Newmega et Fun&Zen.

Nous voici mardi 23 avril au club Hausmann à Paris pour la présentation de Injustice, les dieux sont parmi nous. L’entrée se fait sans encombre, grâce à une organisation bien huilée et ce malgré les nombreux invités.

A l’entrée, se trouvent deux bornes type arcade, encadrant une effigie de Green Lantern. Au centre de la pièce, six autres bornes, surveillées cette fois par une effigie de Batman. Sur le côté, deux bars sur lesquels des cocktails attendent les invités, un coin où est disposé un fond vert pour ceux qui souhaiteraient faire des photos avec quelques super-héros se baladant dans la salle durant la soirée. La pièce est surmontée d’un balcon entourant toute la salle, avec un coin pour les reporters des émissions télés spécialisées.
Retour en bas, au fond de la salle, un podium devant un grand écran et une console face à l’assistance, qui s’avéreront être un des centres d’intérêts de la soirée. Le décor étant planté, place maintenant au spectacle !
Les consoles sont prises d’assaut. Sur le podium, on appelle alors deux joueurs pour la finale française du tournoi, même si le jeu n’est sorti officiellement que la semaine dernière (le 16/04).

Le match se déroule en trois manches. C’est JSL (Je Suis une Légende) qui gagne la finale française et il participera un peu plus tard à la finale européenne où huit nations seront représentées : Italie, France, Angleterre, Grèce, Pologne, Russie, Suède, et Pays-Bas.
Notre représentant échouera en demi-finale contre le joueur Russe, mais c’est le joueur Grec qui gagnera la finale et qui se verra remettre la ceinture du vainqueur, tel un boxeur. Il rencontrera prochainement le représentant américain pour une finale Europe / Etats-Unis.

Le but de la soirée n’était pas de tester le jeu, mais plutôt de le faire découvrir et de le mettre à la disposition des invités. Le nouveau jeu de combat développé par NetherRealm Studios repose sur un genre original, celui de faire combattre des super-héros de DC Comics. Bien évidemment, il y a les bons (Batman, Superman, Flash…) et les méchants (Joker, Harley Quinn, Catwoman…), soit un total de 24 personnages. Le décor est interactif et peut même, lors du combat, évoluer vers un autre. Chaque personnage dispose de sa propre attaque spéciale et l’on appréciera la mini cinématique qui va avec lorsque celui-ci est déclenché. Le gameplay est intéressant et surtout beaucoup plus abordable qu’à l’accoutumé pour un néophyte. Vous ne serez pas forcement ridicule fasse à un autre joueur plus averti (pas trop tout de même) et un coup bien placé pourra vous remettre dans la course si vous étiez mal embarqué. Il reste à découvrir les modes solo et notamment le mode histoire qui semble intéressant – selon les critiques.

La soirée se termine avec quelques combats et d’autres invités, puis en sortant, nous est remis un sac contenant des goodies (porte-clés avec une chauve-souris, tee-shirt avec le logo de Flash) ainsi qu’un exemplaire du jeu

Sly (Still Loving You) est de retour après une excellente trilogie sur PS2 rééditer en HD sur PS3 l’année dernière. Dans ce quatrième épisode on retrouve Sly vivant avec Carmelita depuis qu’il a prit sa retraite. Quand un beau jour Bentley, le cerveau de la bande le rappel pour faire le casse du siècle dans un musée dont le conservateur semble un peu louche. Notre raton laveur ne peut s’empêcher de reprendre sa cerpe. Le Murray plus fort que jamais, revient aussi pour casser la Baraque. En gros, ce nouvel opus garde la fraîcheur de la série tout en apportant son lot de nouveaux personnages car ici il est question de sauver les ancêtres de Sly dans différentes époques, de la préhistoire, au Londres du moyenne âge sauce Robin des bois en passant par le moyenne orient d’alibaba et le Far West de Billy the Kid. Mais pour commencer vous serez en plein Paris, ville de charme à l’ambiance d’un épisode d’Arsène Lupin avant de vous retrouver parachuté au milieu du Japon féodal.

Graphiquement le jeu est toujours en cell-shading pour garder une cohésion avec les premiers épisodes et le changement d’époque et de lieu permet de renouveler les décors. Du côté de la bande-son le jeu est intégralement traduit en Français avec des voix plutôt agréables. Le tout accompagné d’une musique à tendance jazzy digne des films de gangsters des années 60.

Cela fait du bien de retrouver un jeu de plate-forme de qualité sur PS3 et en plus Cross-Buy et surtout Cross-Play avec la PS Vita. Quel plaisir de commencer sa partie dans son salon et d’enchaîner sur la portable et inversement. De plus, pour les Trophy Hunters, le jeu à les même trophées sur les deux machines et lors de la synchronisation de sa sauvegarde en passant par le cloud (histoire d’être tendance) on a le droit d’obtenir les fameux précieux une deuxième fois sans avoir à refaire le jeu (Comme pour Motorstorm RC).

Du point de vu gameplay Sanzaru Games a de la maîtrise dans le domaine. Le studio a été créé en 2007 et à produit également sur PS3 Secret Agent Clank ainsi que l’adaptation HD de la trilogie Sly. Dans cet opus, vous serez ammené à devoir changer de personnage pour avancer dans l’histoire. Cela apporte quelque changement de gameplay plutôt sympa, surtout pendant les phases de Bentley au moment de devoir pirater les systèmes de sécurité. En effet, il nous ai proposé trois types de mini jeux, le premier consite à jouer à un shoot them up à l’ancienne, le second à déplacer un chart électronique d’un point A à un point B et le troisième à déplacer une boule (la version PS Vita vous fera utiliser la fonction gyroscopique de la console) sur un circuit électrique.

Sly Cooper : voleur à traver le temps n’échappe pas à la règle de la collectionnite aiguë avec les bouteilles, trésors et cartes de visites à trouver pour débloquer des bonus plutôt intéressants. Aussi lors de votre aventure il va falloir collecter des pièces (qui serviront à quelque chose pas comme chez cet avare de Mario) pour acheter des améliorations. Dans chaque époques vous récupérer une tenue permettant de réaliser une action spécifique et surtout très utile lors de votre chasse au Platine car ces dernier vous donnerons accès à certain endroit de chaque chapitres. Et comme le jeu vous offre l’opportunité de revenir à n’importe quel moment du jeu dans le niveau de votre choix en utilisant le fourgon de Murray situé dans votre repère.

Conclusion : Sly est toujours aussi malin et attachant que dans les épisodes PlayStation 2 et sont retour avec une aventure sympathique et pleine d’humour laisse à penser que l’on risque de le retrouver très bientôt sur console next-gen. Le cross-play et le cross-buy est un point intéressant mais uniquement si vous acheté la version PS3, car la version boite sur PS Vita n’est pas concerné par cette offre. Dans ce cas il faudra repasser par la caisse pour obtenir la version PS3.

L’avis d’Argolide : Désolé un raton laveur viens juste de partir avec… Non sérieusement, j’ai préféré jouer sur PS Vita même si le jeu est identique sur les deux consoles. Les niveaux sont assés grands et variés (j’ai une préférence pour le Londres médiéval) et vous donneront du fil à retordre pour trouvez tout les objets à collecter. En gros, je vous laisser car j’ai encore les cartes de visites et les trésors à récupérer pour enfin platiner le jeu.

Koei est le champion inconstesté des éditeurs de jeux-vidéo qui avec un titre est capable dans sortir deux, trois en ajoutant du contenu plus ou moins intéressant, je fais surtout référence à la série Dynasty Warriors. Même si Samurai Warriors 4 (戦国無双 4, Sengoku Musou 4) à aussi le droit à ce traitement. Et c’est donc de Samurai Warriors 4-II (戦国無双 4-II, Sengoku Musou 4-II) que je vais vous parler.
En effet, pas de test complet pour ce titre car bien évidement il faut compter un bon paquet d’heure de jeu pour en venir à bout tellement il y a de personnages. Et je n’ai pas envie de vous en parler en 2017, une fois le 5 déjà en boutique.

Point positif, Koei édite son titre sur toutes les consoles made by PlayStation (PS3, PS4 et PS Vita). Et oui SONY, enfin un éditeur qui n’oublie pas votre portable.

Point négatif (car il en faut aussi), suivant la mouvance des remakes nous avons certes le droit à un jeu comportant des nouveautés par rapport à l’original (sortie en 2014) mais pas sûr que ceux ayant déjà acheté le jeu y trouverons leur compte.

En tout cas, je trouve que cette série est un vrai défouloir avec un choix de personnages conséquents et un style graphique très asiatiques (marque de fabrique de Koei Tecmo) où chaque avatar à la classe et ou les femmes sont très sexy (car oui je pense fortement que le cœur de cible de ces jeux est bien la gente masculine).

N’étant pas féru de l’histoire du Japon Médiéval (ni de la chine en ce qui concerne la série far Dynasty Warriors), je ne fais pas attention à la véracité des batailles. Ces dernières, comme dans tous les Musou, sont très répétitives et peuvent en lasser plus d’un. C’est simple, soit on aime et si c’est le cas vous avez très certainement déjà acheté le jeu et les autres n’auront même pas fait attention qu’il existe.

En somme, un titre ni bon, ni mauvais. Une simple amélioration plutôt qu’une suite (car son titre est plutôt trompeur) sans grosse évolution graphique qui contentera les afficionados et qui laissera de marbres les autres joueurs.

Aujourd’hui nous allons à la découverte des nombreuses promotions présentent chez le Cransac Casino. C’est un casino qui fait partie du gros groupe appelé Conan Gaming Limited, qui est un des plus importants groupes dans le monde des jeux de hasard en ligne.

Ça vous donne la garantie que les jeux du Cransac Casino sont honnêtes, impartiaux et surtout amusants! C’est probablement la raison pour laquelle de plus en plus joueurs viennent à jouer chez Cransac Casino.

Il y a d’excellentes promotions. Allez, zou, on part à la découverte de ces fantastiques promotions qui vous aideront à tout éclater en blackjack!

Quelles sont leurs promotions?

Si vous pensez que recevoir un bonus ou obtenir des promotions est difficile, vous vous trompez lourdement! En fait, il n’y a rien de plus facile…

Comment faut-il faire? Quelle est la marche à suivre pour recevoir un bonus ?

Ce sont toutes des questions posées fréquemment. On va essayer de vous donner quelques explications en plus. Pour cela il suffit de vous enregistrer sur le site du Casino, comme un nouveau joueur et vous allez être contacté par l’équipe de support clientèle. Par contre, il faut évidement faire un premier dépôt. Cela va de soit..

Le Package De Bienvenue

Qu’est ce que c’est que ce package (ou plus simplement, le bonus) de bienvenue? C’est un prix spécial (sur une durée déterminée) qui est donné aux nouveaux joueurs seulement. Cela ressemble à une caret de visite, mais c’est bien plus que ca. C’est clairement un cadeau de l’équipe qui souhaite vous montrer sa gratitude (car vous avez choisi leur établissement).

Ca correspond à un bonus de 150% qui va jusqu’à 1,500 euros!

Vous l’avez compris on ne peut que vous recommander cet établissement. Du lourd!