[Compte Rendu] Soirée de lancement de Injustice, les dieux sont parmi nous

Ne pouvant me rendre à la soirée de lancement d’Injustice, les dieux sont parmi nous, j’ai demandé de l’aide à l’association Fun&Zen qui m’a permit d’envoyé un reporter passionné par les jeux-vidéo. Dont vous trouverez le compte rendu ci-dessous, alors merci à Newmega et Fun&Zen.

Nous voici mardi 23 avril au club Hausmann à Paris pour la présentation de Injustice, les dieux sont parmi nous. L’entrée se fait sans encombre, grâce à une organisation bien huilée et ce malgré les nombreux invités.

A l’entrée, se trouvent deux bornes type arcade, encadrant une effigie de Green Lantern. Au centre de la pièce, six autres bornes, surveillées cette fois par une effigie de Batman. Sur le côté, deux bars sur lesquels des cocktails attendent les invités, un coin où est disposé un fond vert pour ceux qui souhaiteraient faire des photos avec quelques super-héros se baladant dans la salle durant la soirée. La pièce est surmontée d’un balcon entourant toute la salle, avec un coin pour les reporters des émissions télés spécialisées.
Retour en bas, au fond de la salle, un podium devant un grand écran et une console face à l’assistance, qui s’avéreront être un des centres d’intérêts de la soirée. Le décor étant planté, place maintenant au spectacle !
Les consoles sont prises d’assaut. Sur le podium, on appelle alors deux joueurs pour la finale française du tournoi, même si le jeu n’est sorti officiellement que la semaine dernière (le 16/04).

Le match se déroule en trois manches. C’est JSL (Je Suis une Légende) qui gagne la finale française et il participera un peu plus tard à la finale européenne où huit nations seront représentées : Italie, France, Angleterre, Grèce, Pologne, Russie, Suède, et Pays-Bas.
Notre représentant échouera en demi-finale contre le joueur Russe, mais c’est le joueur Grec qui gagnera la finale et qui se verra remettre la ceinture du vainqueur, tel un boxeur. Il rencontrera prochainement le représentant américain pour une finale Europe / Etats-Unis.

Le but de la soirée n’était pas de tester le jeu, mais plutôt de le faire découvrir et de le mettre à la disposition des invités. Le nouveau jeu de combat développé par NetherRealm Studios repose sur un genre original, celui de faire combattre des super-héros de DC Comics. Bien évidemment, il y a les bons (Batman, Superman, Flash…) et les méchants (Joker, Harley Quinn, Catwoman…), soit un total de 24 personnages. Le décor est interactif et peut même, lors du combat, évoluer vers un autre. Chaque personnage dispose de sa propre attaque spéciale et l’on appréciera la mini cinématique qui va avec lorsque celui-ci est déclenché. Le gameplay est intéressant et surtout beaucoup plus abordable qu’à l’accoutumé pour un néophyte. Vous ne serez pas forcement ridicule fasse à un autre joueur plus averti (pas trop tout de même) et un coup bien placé pourra vous remettre dans la course si vous étiez mal embarqué. Il reste à découvrir les modes solo et notamment le mode histoire qui semble intéressant – selon les critiques.

La soirée se termine avec quelques combats et d’autres invités, puis en sortant, nous est remis un sac contenant des goodies (porte-clés avec une chauve-souris, tee-shirt avec le logo de Flash) ainsi qu’un exemplaire du jeu