[TEST] Sly Cooper : voleur à travers le temps sur PS Vita et PS3

Sly (Still Loving You) est de retour après une excellente trilogie sur PS2 rééditer en HD sur PS3 l’année dernière. Dans ce quatrième épisode on retrouve Sly vivant avec Carmelita depuis qu’il a prit sa retraite. Quand un beau jour Bentley, le cerveau de la bande le rappel pour faire le casse du siècle dans un musée dont le conservateur semble un peu louche. Notre raton laveur ne peut s’empêcher de reprendre sa cerpe. Le Murray plus fort que jamais, revient aussi pour casser la Baraque. En gros, ce nouvel opus garde la fraîcheur de la série tout en apportant son lot de nouveaux personnages car ici il est question de sauver les ancêtres de Sly dans différentes époques, de la préhistoire, au Londres du moyenne âge sauce Robin des bois en passant par le moyenne orient d’alibaba et le Far West de Billy the Kid. Mais pour commencer vous serez en plein Paris, ville de charme à l’ambiance d’un épisode d’Arsène Lupin avant de vous retrouver parachuté au milieu du Japon féodal.

Graphiquement le jeu est toujours en cell-shading pour garder une cohésion avec les premiers épisodes et le changement d’époque et de lieu permet de renouveler les décors. Du côté de la bande-son le jeu est intégralement traduit en Français avec des voix plutôt agréables. Le tout accompagné d’une musique à tendance jazzy digne des films de gangsters des années 60.

Cela fait du bien de retrouver un jeu de plate-forme de qualité sur PS3 et en plus Cross-Buy et surtout Cross-Play avec la PS Vita. Quel plaisir de commencer sa partie dans son salon et d’enchaîner sur la portable et inversement. De plus, pour les Trophy Hunters, le jeu à les même trophées sur les deux machines et lors de la synchronisation de sa sauvegarde en passant par le cloud (histoire d’être tendance) on a le droit d’obtenir les fameux précieux une deuxième fois sans avoir à refaire le jeu (Comme pour Motorstorm RC).

Du point de vu gameplay Sanzaru Games a de la maîtrise dans le domaine. Le studio a été créé en 2007 et à produit également sur PS3 Secret Agent Clank ainsi que l’adaptation HD de la trilogie Sly. Dans cet opus, vous serez ammené à devoir changer de personnage pour avancer dans l’histoire. Cela apporte quelque changement de gameplay plutôt sympa, surtout pendant les phases de Bentley au moment de devoir pirater les systèmes de sécurité. En effet, il nous ai proposé trois types de mini jeux, le premier consite à jouer à un shoot them up à l’ancienne, le second à déplacer un chart électronique d’un point A à un point B et le troisième à déplacer une boule (la version PS Vita vous fera utiliser la fonction gyroscopique de la console) sur un circuit électrique.

Sly Cooper : voleur à traver le temps n’échappe pas à la règle de la collectionnite aiguë avec les bouteilles, trésors et cartes de visites à trouver pour débloquer des bonus plutôt intéressants. Aussi lors de votre aventure il va falloir collecter des pièces (qui serviront à quelque chose pas comme chez cet avare de Mario) pour acheter des améliorations. Dans chaque époques vous récupérer une tenue permettant de réaliser une action spécifique et surtout très utile lors de votre chasse au Platine car ces dernier vous donnerons accès à certain endroit de chaque chapitres. Et comme le jeu vous offre l’opportunité de revenir à n’importe quel moment du jeu dans le niveau de votre choix en utilisant le fourgon de Murray situé dans votre repère.

Conclusion : Sly est toujours aussi malin et attachant que dans les épisodes PlayStation 2 et sont retour avec une aventure sympathique et pleine d’humour laisse à penser que l’on risque de le retrouver très bientôt sur console next-gen. Le cross-play et le cross-buy est un point intéressant mais uniquement si vous acheté la version PS3, car la version boite sur PS Vita n’est pas concerné par cette offre. Dans ce cas il faudra repasser par la caisse pour obtenir la version PS3.

L’avis d’Argolide : Désolé un raton laveur viens juste de partir avec… Non sérieusement, j’ai préféré jouer sur PS Vita même si le jeu est identique sur les deux consoles. Les niveaux sont assés grands et variés (j’ai une préférence pour le Londres médiéval) et vous donneront du fil à retordre pour trouvez tout les objets à collecter. En gros, je vous laisser car j’ai encore les cartes de visites et les trésors à récupérer pour enfin platiner le jeu.